vpfr
Publié le 14/09/2018 | Actualisé il y a 21 ans
5/5 - 1 avis
Notre Dame de la Garde
5
1
101
r5dd070d377f85
20
vp

Notre Dame de la Garde - Marseille

Notre dame de la garde

L'âme de Marseille

Elle surplombe Marseille et le vieux port, on lui confie ses peines comme ses joies quand les marins autrefois se plaçaient sous sa protection. Si chère au coeur des marseillais, la Bonne Mère - comme on l'appelle ici - est à la fois monument religieux et un symbole identitaire de la cité phocéenne.

Histoire de Notre Dame de la Garde

La Basilique Notre Dame de la Garde telle qu'on la connait aujourd'hui fut construite en 11 ans, de 1853 à 1864 sur les plans du jeune architecte protestant Henri-Jacques Espérandieu.

Les origines du premier édifice remontent au XIIe siècle avec la construction de la chapelle Notre Dame en 1214.

C'est au XVIe siècle sous le règle de François 1er que fut rajouté un fort englobant la chapelle pour défendre la ville après la victoire de 1515 à Marignan. Dominant la cité phocéenne, la colline de la Garde a toujours été un lieu stratégique de surveillance sur la mer et la ville.

La statue de Notre Dame

Représentant la Vierge Marie qui porte l'enfant Jésus, la statue dorée porte son regard sur la mer méditerranéenne d'où partent les marins pêcheurs de la cité. Elle mesure plus de 11 mètres et pèse près de 10 tonnes. Elle est redorée chaque quart de siècle.

A noter que la première statue étant en argent et datait de 1661. Lors de la prise des lieux de cultes par les révolutionnaires, elle fut prise pour être fondue à l'hôtel des monnaies de Marseille.

Structure de l'édifice

C'est à 160 mètres d'altitude sur cette ancienne place forte que repose la Basilique au style romano-byzantin. Elle est constituée d'une crypte creusée à même la roche dans un sol très dur. Au dessus se situe l'Eglise supérieure de 20 mètres de large sur 55 de long, à laquelle on peut accéder par un escalier depuis la crypte.

Le clocher de l'Eglise sur lequel repose la statue de la Vierge Marie et son enfant Jésus est à l'opposé de la coupole. L'intérieur est orné de mosaïques avec un jeu lumineux de couleurs et de dorures.

Les pierres de Notre Dame

Les pierres qui composent les murs de la basilique alternent entre blanc et rayures vertes. Les premières sont originaires de Provence, ce sont des pierres blanches - La pierre de Calissane - longtemps exploitées dans la construction de monuments, et provenant de communes comme La-Fare-les-Oliviers ou Lançon-de-Provence qui bordent la rive nord de l'étang de Berre.

Les pierres vertes sont des pierres de Golfalina originaires de Florence en Italie. Sensibles à la pollution qui les ronge, elles furent l'objet d'un vaste chantier de restauration au début des années 2000.

Pendant la 2nde Guerre Mondiale

Durant la seconde guerre mondiale, la basilique de Notre Dame - qui porte encore sur ses murs des impacts de balles (voir façade nord) - a failli voir son clocher s'effondrer par des tirs d'obus allemands. Le fort fut en effet le théâtre d'échanges de tirs entre tirailleurs algériens et l'armée allemande.

Musée inauguré en 2013

Le musée qui se tient au pied de Notre Dame est consacré à l'Histoire de Notre Dame depuis plus de 800 ans.